Twin Peaks day, Diane, 11h30 du matin, le 24 février


TWIN PEAKS DAY


twin-peaks-day-population51201

« Diane, 11h30 du matin, le 24 février. J’entre dans la ville de Twin Peaks. 10 kilomètres au sud de la frontière canadienne et 20 kilomètres ouest de la frontière de l’état. Je n’ai jamais vu autant d’arbres de toute ma vie. »

Pour célébrer le jour où l’Agent Cooper est arrivé à Twin Peaks, j’ai créé une nouvelle série de sacs : sept pièces uniques, peintes et brodées main.
Les personnages et objets emblématiques de la série, brodés en rouge vif, sont entourés par le motif à chevrons noirs et blancs du sol de la Pièce Rouge. (suite…)

# , , , , , , , , ,

The Forever, patchs et tote bags brodés


THE FOREVER : PATCHS ET SACS BRODÉS


patchs-brodes-twin-peaks-oitnb-female-trouble-six-feet-under

Avec la série The forever, j’ai choisi de rendre hommage à des personnages tués par leur créateur ou qui se sont éteints en même temps que leur interprète.

Les cinq premiers personnages sont toutes des femmes : Ruth Fisher, Bettina, Poussey Washington, Tante Ida et Margaret Lanterman, alias la fabuleuse Femme à la buche. Pour autant, nul doute qu’Omar Little rejoindra rapidement ce petit monde brodé.

Ces déclarations d’amour se déclinent en pièces uniques pour les tote bags et en édition limitée pour les patchs.

(suite…)

# , , , , , , ,

The truth is out there : spécial six mois


THE TRUTH IS OUT THERE : SPÉCIAL SIX MOIS


mulder-ou-es-tu

Continuons à rebours la nouvelle catégorie des Portraits de famille avec le tote bag X Files, The truth is out there Special, créé pour les six mois d’IIWADD ! et l’arrivée de l’été.

J’étais enfant lorsque la série a commencé à être diffusée en France et si certains des épisodes qui m’ont le plus marquée à l’époque ont un incontestable côté Ed Wood et ne me font plus vraiment peur aujourd’hui — je pense tout particulièrement aux Dents du lac (Quagmire – saison 3, épisode 22) — je continue en revanche à me tenir loin des grilles d’aération après avoir regardé un épisode avec Eugene Tooms et le caractère malsain de la Meute (Home – saison 4, épisode 2) mettant en scène la famille Peacock me fait toujours le même effet.
Contrairement à la terrible adaptation de Ça de Stephen King, diffusée en France à la même époque et à laquelle je dois également quelques cauchemars, je trouve qu’X Files n’a globalement pas mal vieilli et malgré la programmation souvent anarchique des épisodes et l’overdose de complots gigognes qui m’ont faite décrocher avant la fin de la série, je compte bien retrouver Mulder et Scully la semaine prochaine pour la nouvelle mini saison. (suite…)

# , , ,