UNTIL I GOT TO KNOW MRS MARETTO


until-I-got-to-know-mrs-maretto-daphne-jamet

Plus tôt cette année, mon travail était présenté à la Hive Gallery, à Los Angeles, lors de la cinquième édition de Stitch Fetish, exposition collective de broderies érotiques sous le commissariat d’Ellen Schinderman.

Une fois l’appel à contribution lu, il n’a pas fallu longtemps à Jimmy Emmett pour s’imposer comme sujet de ma série pour Stitch Fetish 5.
Jimmy Emmett, interprété par Joaquin Phoenix, est un des personnages du film de Gus van Sant, To Die For. Jimmy, lycéen perdu, est manipulé par la terriblement ambitieuse présentatrice météo d’une chaine de télévision locale, Suzanne Stone Maretto, qui veut se débarrasser de son mari, Larry.
Jimmy tombe amoureux de Suzanne et accepte, avec ses amis Lydia et Russel, d’assassiner le mari que Suzanne accuse à tort d’être violent.
Alors que Suzanne, obsédée par la célébrité et la télévision, est prête à tout pour braquer les caméras sur elle — sa devise : « En Amérique, tu n’es personne à moins que tu ne passes à la télé » — elle est un objet de désir et de fascination pour Larry, Jimmy, Lydia et Russel, et ce concentré d’obsessions m’est apparu comme un bon point de départ pour Stitch Fetish.
À cela est venu s’ajouter le souvenir de la projection de To Die For dans un petit cinéma informel de Berlin. C’était la première fois que je voyais le film, nous étions une trentaine, peut-être une quarantaine et je me souviens parfaitement de l’électricité qui parcourait la salle lorsque Joaquin Phoenix était à l’écran.
Disons que malgré la profonde, bien que touchante, naïveté de son personnage et le froid de ce soir d’hiver, Jimmy Emmett parvenait à nous réchauffer brillamment.

C’est ainsi que Jimmyquin est devenu le sujet d’until I got to know Mrs Maretto, ma série pour Stitch Fetish 5.

Avec ce travail, je voulais aussi créer quelque chose que j’avais en tête depuis un moment. En dehors de la broderie, je fais de l’animation et cela n’était donc qu’une question de temps avant que je ne combine les deux. Ainsi, avec les trois portraits de Jimmy, la série comprend ma toute première animation brodée; il s’agit d’une boucle vidéo pour coller à l’idée d’obsession.

UNTIL I GOT TO NKOW MRS MARETTO #1

until-I-got-to-know-mrs-maretto-embroidery-daphne-jamet

to-die-for-embroidery-daphne-jamet

until-I-got-to-know-mrs-maretto-stitch-fetish-embroidery-daphne-jamet

UNTIL I GOT TO KNOW MRS MARETTO #2

jimmy-emmett-embroidered-portrait-daphne-jamet

stitch-fetish-daphne-jamet-fiber-art

until-I-got-to-know-mrs-maretto-embroidery-daphne-jamet

UNTIL I GOT TO KNOW MRS MARETTO #3

jimmy-emmet-joaquin-phoenix-to-die-for-embroidery-daphne-jamet

P1180546-1000

i-never-really-gave-a-rats-ass-jimmy-emmett-suzanne-maretto-artwork-daphne-jamet

Ces trois portraits mixent deux scènes du film : celle où Jimmy fantasme sur Suzanne devant Rise & Shine, le bulletin météo qu’elle présente, et celle où il explique, durant un interrogatoire : « Je n’en ai jamais rien eu à cirer de la météo… jusqu’à ce que je rencontre Mme Maretto. Maintenant, je prends ça très sérieusement. S’il pleut… ou qu’il y a des éclairs ou du tonnerre… ou qu’il neige… il faut que je me branle. »

Vous trouverez plus de photos de la série sur mon site et pour suivre les travaux en cours, vous pouvez vous abonner à mes comptes instagram et tumblr.

Enfin, la série until I got to know Mrs Maretto est disponible dans la section art de la Boutique IIWADD!


CELA POURRAIT VOUS INTÉRESSER

# , , , , , , , ,